Se connecter

Vous n'avez pas encore de compte sur Immijob ? Cliquez-ici pour créer votre compte dès à présent !

Mot de passe oublié ? Cliquez-ici pour le réinitialiser

S'inscrire

Le réseautage au Canada en temps de pandémie

Le réseautage au Ccanada en temps de pandémie
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur email

Si vous cherchez un emploi au Canada, vous avez sans doute entendu parler du « réseautage ». Ce concept Nord-Américain, occupe une place importante dans les relations professionnelles au Canada, et peut parfois sembler compliqué pour les nouveaux arrivants en recherche d’emploi.  

« Réseauter » signifie se constituer un réseau professionnel dans le but d’obtenir de l’information et de vous mettre en contact avec de nouvelles possibilités d’emploi auxquelles vous n’auriez pas eu accès.

Le principe du réseautage

Le principe du réseautage est d’élargir votre cercle de connaissances afin de gagner en visibilité personnelle. On parle de réseautage lorsque des connaissances professionnelles ou personnelles vous partagent des informations, telles que le nom de leurs contacts, ou des enseignements à retirer de  leur expérience, sans rien attendre en retour.

Attention, le réseautage repose avant tout sur de l’échange et sur le principe de réciprocité, il ne s’agit pas de promotion. Vous devez créer un lien informel et stratégique pour qu’on puisse se rappeler de vous, et ainsi vous ouvrir de nouvelles perspectives.

Pourquoi réseauter ?

Au Canada, on parle souvent de deux types de marchés de l’emploi :

  • « Le marché de l’emploi ouvert» qui représente environ 20% de toutes les offres disponibles : ce sont celles que vous trouverez sur les sites internet spécialisés dans le recrutement, dans les médias sociaux, sur les salons pour l’emploi ou encore via une agence de placement.
  • « Le marché du travail caché» ce sont toutes les offres qui ne sont pas publiées (environ 80%) et qui sont pourvues uniquement grâce au bouche-à-oreille. Le recrutement y est souvent plus flexible et mise davantage sur la personnalité et les compétences du candidat.

Réseauter prend alors tout son sens, un employeur aura tendance à avoir plus facilement confiance en un candidat qui lui a été recommandé, plutôt qu’un parfait inconnu. Les chances d’embauches sont donc plus grandes.

Il faut cependant faire une nuance, « réseauter » ne signifie pas « demander un emploi ». Vous avez probablement déjà assisté à une conversation au cours de laquelle votre interlocuteur vous a dit « Je connais quelqu’un ». Le réseautage repose sur ce principe même : devenir cette personne à qui l’on pense !

Comment se constituer un réseau en temps de pandémie ?

Il est évident que la pandémie de COVID-19 a remis en question les moyens de réseautage habituels et impacté les travailleurs étrangers. Fini les « 5 à 7 », les journées carrières ou encore les soirées réseautage physique. La manière de nouer de nouveaux contacts a dû être repensée, mais cela est, fort heureusement, encore possible !

Voici quelques pistes qui pourront sûrement vous venir en aide :

Misez sur les activités en ligne

Lorsque la crise a frappé, de nombreux organisateurs se sont tournés vers le virtuel afin de poursuivre leurs activités. C’est notamment le cas des associations de professionnels. Pensez à consulter les sites relatifs à votre corps de métier afin de profiter des évènements proposés : rencontres virtuelles de professionnels, webinaires…certaines proposent même des soirées réseautages en ligne.

Évidemment, réseauter par vidéo peut sembler différent. Il ne faut pas hésiter à se montrer aussi visible que vous le seriez en physique. Soyez actif durant les séances, posez des questions aux présentateurs, tissez des liens avec les autres. Les plateformes de diffusion en direct proposent souvent un espace de chat, profitez-en pour communiquer avec les autres participants par exemple.

Les réseaux sociaux : un outil de choix pour le réseautage

Acteurs de choix durant cette période si spéciale, les réseaux sociaux sont souvent le moyen de rencontrer de nouvelles personnes.

LinkedIn joue un rôle primordial pour constituer votre réseau professionnel. En plus de mettre à jour votre profil de manière régulière il faut se montrer actif. La plupart des entreprises possèdent aujourd’hui un compte, abonnez-vous à ceux pour lesquels vous présentez des intérêts communs.  N’hésitez pas non plus à commenter les éventuelles publications, en restant toujours constructif – commenter dans le simple but de montrer votre présence fera perdre tout son sens à votre démarche.

Vous pouvez également prendre l’initiative de contacter directement une personne dont le profil professionnel comporte des similitudes avec vos attentes, afin d’en apprendre plus sur son parcours, sa carrière.

Ne négligez pas non plus les groupes Facebook. En tant que nouvel arrivant au Canada, il existe plusieurs pages dédiées en fonction de votre profil. De nombreuses personnes publient du contenu utile : évènements en ligne, groupes de discussion et parfois même, des offres d’emplois.

Associations et bénévolat

Vous l’ignoriez peut-être mais de nombreuses associations sont considérées comme « services essentiels » en temps de pandémie. Or, le nombre de bénévoles à fortement chuté tandis que la demande augmente. Faire du bénévolat est un bon moyen de rencontrer de nouvelles personnes et de se créer un réseau. C’est également une excellente expérience pour acquérir de nouvelles compétences et ainsi étoffer votre CV.

Et après ?

Vous avez créé du contact, rencontré de nouvelles personnes, c’est un bon début mais encore faut-il soigner son réseau. Lors de votre rencontre, n’hésitez pas à demander les coordonnées de votre interlocuteur que vous conserverez. Après votre entrevue, n’hésitez pas à écrire un courriel de remerciements par exemple.

Pensez également à noter les informations principales reçues lors de votre échange : où vous avez rencontré cette personne, les points clés de la conversation, les détails qu’il ou elle vous a glissé « je fais du ski durant le temps des fêtes », « ma fille rentre à l’université demain ». Ces informations seront utiles pour créer du lien lorsque vous reprendrez contact avec cette personne.

En résumé, réseauter, ça s’apprend. Il y a des règles et des techniques mais bien utilisées elles vous ouvriront des portes vers l’inconnu.

Pour les nouveaux arrivants, la pratique est parfois compliquée au début. On parle souvent de la technique de « présentation d’ascenseur », ou « elevator pitch ». En 15 secondes (soit l’équivalent d’un étage) il faut savoir se présenter de manière concise, claire et percutante. Entrainez-vous !

Rappelez-vous également de vous montrer pro-actif : le réseau ne viendra pas seul, il faut le construire, se montrer visible et être ouvert d’esprit afin de générer des contacts de qualité et de durabilité. C’est un investissement dans le temps, l’essentiel n’est pas la quantité mais la qualité et la régularité des liens que l’on entretient !

Pour vous montrer visible commencez par publier gratuitement votre CV en ligne sur la plateforme Immijob

CONSULTEZ LES OFFRES D'EMPLOI

Photo by Ben White on Unsplash