Se connecter

Vous n'avez pas encore de compte sur Immijob ? Cliquez-ici pour créer votre compte dès à présent !

Mot de passe oublié ? Cliquez-ici pour le réinitialiser

S'inscrire

FAIRE SON STAGE AU QUÉBEC : PAR OÙ COMMENCER ?

Faire son stage au Québec

Les stages à l’étranger sont de plus en plus convoités par les étudiants, mais il peut être compliqué de s’y retrouver entre les différences propres à chaque pays. Recherche d’offres d’emplois, formalités administratives, expatriation… Nous vous aidons à y voir plus clair pour ce qui concerne le Québec.

LE STAGE AU QUÉBEC

Avant toute chose, il est important de se renseigner sur les normes du pays concernant votre stage.

Au Québec, le stage est perçu comme la possibilité pour vous d’acquérir des connaissances et de l’expérience professionnelle. Vous n’êtes pas considéré comme un employé de l’entreprise dans laquelle vous effectuez votre stage.

Si vous recherchez un stage dans le cadre d’un programme d’études (statut étudiant), votre stage doit correspondre aux exigences de votre programme d’enseignement. Dans la plupart des cas, il doit être conventionné.

Concernant les normes du travail, la semaine normale au Québec est de 40h. À titre d’étudiant international en stage, vous pouvez possiblement vous arranger avec votre employeur pour que votre taux horaire de travail corresponde à celui de votre pays, afin que la convention soit acceptée par votre programme d’étude. Cela dépendra de l’employeur, mais aussi de ce qui est prévu à votre convention de stage.

Aussi, les stages ne sont pas obligatoirement rémunérés au Québec. L’employeur a cependant la possibilité de vous offrir une gratification, une allocation mensuelle ou encore un remboursement de certaines de vos dépenses. Là encore, cela dépendra de votre employeur.

Il est également important d’avoir à l’esprit que vous devez obtenir un permis de travail pour effectuer un stage.

RÉUSSIR SA RECHERCHE

Avant de commencer sa recherche de stage, il est nécessaire d’avoir un CV adapté aux normes québécoises. Pour savoir comment respecter ces normes, retrouvez tous nos conseils ici.

Une fois votre CV parfaitement adapté, vous pouvez vous rendre sur des sites de recherches d’emplois canadiens, tels que Emplois Québec, Jobboom ou encore Indeed.

Toutefois, à titre de candidat à l’international, il est important d’orienter vos recherches vers des sites d’emploi spécialisés, où les offres sont ouvertes aux travailleurs étrangers. C’est le cas d’Immijob : les employeurs sont prêts à vous soutenir dans les démarches visant à l’obtention d’un permis de travail.

Les réseaux sociaux sont également très utiles dans la recherche de stage. Le réseau professionnel LinkedIn recense de nombreuses offres, vous permettant d’entrer directement en contact avec les entreprises. Il existe également des groupes sur Facebook qui permettent de trouver des stages à l’étranger, dans lesquels des offres sont publiées.

Enfin, le réseautage est très courant au Québec. Cela signifie que les offres d’emplois disponibles ne sont pas toutes accessibles, car elles ne sont pas publiées. Elles sont communiquées par du bouche-à-oreille. Alors, si vous connaissez des personnes travaillant dans la Belle Province, il serait très intéressant pour vous de faire fonctionner votre réseau. Vous pouvez également vous renseigner auprès de votre établissement scolaire pour savoir si des partenariats sont effectués, ou vous rapprocher d’anciens étudiants partis s’établir au Québec.

Mais surtout, anticipez vos recherches. Les délais d’immigration peuvent prendre plusieurs mois, il est donc nécessaire que vous soyez fixés sur votre destination plusieurs mois avant le début de votre stage.

S'EXPATRIER AU QUÉBEC

Statut d’immigration

Pour s’expatrier au Québec en tant que stagiaire, et si vous y êtes éligible, vous pouvez profiter d’un permis Stage Coop.

Le permis Stage Coop appartient au programme Expérience Internationale Canada (EIC), avantageux car il propose des démarches simplifiées. Avec ce programme, il vous sera délivré un permis de travail fermé à votre arrivée sur le sol canadien.  

Le délai est également avantageux, les permis de Stage Coop sont généralement traités dans un délai de deux mois, en dehors du délai nécessaire pour transmettre vos données biométriques.

Il faut cependant garder à l’esprit que ce permis est un permis de travail fermé, cela signifie que vous êtes uniquement rattaché à votre employeur. Vous ne serez pas autorisé à travailler pour une autre entreprise, même pour des missions ponctuelles. Prévoyez donc votre budget en fonction de vos ressources financières et sur l’éventuelle rémunération de votre stage.

Pour effectuer votre demande de permis Stage Coop, vous aurez besoin d’avoir en votre possession certains papiers tels que : une preuve de fonds disponible de 2 500$ canadiens, une preuve d’inscription dans un établissement universitaire ou encore la souscription à une assurance médicale privée.

Si vous n’êtes pas éligible à EIC, pas de panique ! D’autres options d’obtention de permis de travail pourraient s’offrir à vous. La clé est de trouver la bonne.

Pour toute question relative à votre immigration, vous pouvez contacter un professionnel du cabinet Immétis, opérant la plateforme.

 

Assurances

Pour ce qui concerne votre sécurité, vous pouvez profiter d’une possible entente entre la sécurité sociale de votre pays et celle du Québec (la RAMQ). De nombreux pays disposent d’une entente avec le Québec, notamment la France et la Belgique.

Si votre stage est rémunéré, vous aurez besoin d’un numéro d’assurance sociale du Québec (NAS).

Pour profiter de cette entente et démarrer les démarches, vous devez vous rapprocher de votre établissement universitaire.

Il est également nécessaire de détenir une assurance privée qui prend notamment en charge le rapatriement. Sous EIC, votre permis de travail pourrait ne pas vous être délivré sans cette assurance.

 

Quoi qu’il en soit, une expérience internationale sera toujours bénéfique dans votre cursus, en particulier si vous souhaitez vous établir dans le pays de la feuille d’érable sur le long terme.

Nous vous souhaitons bonne chance dans vos recherches de stages !

Photo by sebastien cordat on Unsplash

Le présent article a été mis à jour en date du 17 février 2022.

Il contient de l’information générale en matière d’immigration, vise à en vulgariser les termes et ne constitue en aucun cas un avis juridique. Pour obtenir un avis juridique complet, contactez nos professionnels.

CONSULTEZ LES OFFRES D'EMPLOI

plus
d'articles