Foire Aux Questions candidat

Je veux travailler au Canada !

À moins d’être résident permanent, vous devez être titulaire d’un permis de travail pour pouvoir travailler au Canada. Il existe de très rares exceptions…celles-ci sont si limitées, que vous devriez consulter avant d’accepter un quelconque emploi au Canada sans permis. Même faire un essai, cela n’est généralement pas possible sans permis de travail.

C’est à vous de soumettre votre demande de permis de travail ou au professionnel autorisé que vous chargez de vous représenter (par exemple, un avocat en immigration). La plupart du temps, la soumission va se faire en ligne.

Avant de vous engager dans cette demande de permis de travail, votre employeur vous aura au préalable transmis :

  • L’EIMT positive ou neutre et le CAQ (Québec) qu’il aura obtenu,

Alternativement,

  • Le numéro d’offre d’emploi généré après avoir soumis son offre sur via Portail Employeur IRCC.

Les délais varient considérablement selon plusieurs facteurs, notamment l’âge, la nationalité, le programme de permis de travail utilisé et le poste offert au Canada. Si certains permis peuvent être émis directement à la frontière, les délais sont généralement de deux à six mois. A titre d’exemple, les délais sont de 2 mois pour un permis jeune professionnel. Il sont de 6 mois  pour un permis de travail soumis, subordonné à une EIMT classique. Certains informaticiens ont quant à eux put obtenir un permis en 3-4 semaines.

En tant que salarié étranger vous aurez les mêmes droits et devoirs qu’un salarié Canadien vis-à-vis de votre employeur. Ni plus, ni moins. Cela signifie notamment que si votre employeur met un terme au contrat de travail ou que vous choisissez de démissionner, vous ne pourrez plus travailler au Canada, à moins d’obtenir un nouveau permis avec un autre employeur. Cela s’applique également si vous souhaitez changer d’employeur.

Hormis les frais reliés à la soumission d’une offre d’emploi via le Portail Employeur IRCC ou à la préparation et aux frais d’une EIMT, lesquels sont obligatoirement à la charge de votre employeur, l’ensemble des autres coûts peuvent être acquittés soit par l’employeur, soit par vous-même. C’est une question de négociation entre vous.

En tant que titulaire d’un permis de travail dit fermé ou restreint, c’est-à-dire que le nom de l’employeur sera indiqué sur votre titre, vous serez habituellement admissible à la RAMQ. Un délai de carence jusqu’à 3 mois peut s’appliquer.

Malgré cette prise en charge pour certains permis de travail sous le programme EIC (stage coop, PVT ou Permis jeune professionnel), vous pouvez être obligés de souscrire à une assurance privée hospitalisation et rapatriement.

Toutes les conditions salariales (ex. salaires, congés, lieu de travail, poste occupé) déclarées aux autorités dans le cadre de l’EIMT ou la demande de permis de travail doivent être scrupuleusement respectées pendant la période d’emploi.

Renseignez-vous auprès des autorités ou prenez conseil avant d’accepter tout changement de ces conditions salariales, pour bien demeurer en tout temps en conformité avec la Loi sur l’immigration.

Il n’est généralement pas recommandé de venir attendre au Canada votre permis de travail. Les agents peuvent en effet être réticents à vous laisser entrer au pays, si vous avez une demande de permis en cours qui n’a pas encore aboutie, par crainte que vous ne commenciez à travailler illégalement avant la réception de votre titre.

Les membres de votre famille proche peuvent vous accompagner. On parle de vos enfants mineurs ou à charge de moins de 22 ans, votre conjoint (e) marié (e) ou avec lequel/laquelle vous vivez maritalement sous le même toit depuis plus de 12 mois. Si vous occupez un emploi qualifié, votre conjoint (e ) pourrait être autorisé à travailler au Canada, sur la base d’un permis dit ouvert, c’est-à-dire permettant de travailler pour tout employeur. Les enfants pourront aller à l’école. Si vos enfants sont en âge de fréquenter le lycée ou un niveau supérieur, renseignez-vous plus spécifiquement, car ils auront besoin d’être admis dans un établissement d’enseignement et de demander un permis d’études.

Cette rubrique vise à donner de l’information générale en matière d’immigration au Canada, à en vulgariser les termes et ne peut être considérée comme un avis juridique.




Des questions pour immigrer ?

Immijob.com collabore avec le cabinet d’avocats Immetis services juridiques pour vos besoins en immigration.

Pour les contacter : +514 446 1940