5 clichés sur l’immigration au Canada

5 CLICHÉS SUR L'IMMIGRATION
Vous envisagez d’immigrer au Canada, ou de recruter un travailleur étranger ? L’immigration est un véritable enjeu dans tout le territoire canadien. Découvrez dans cet article 5 clichés que l’on entend souvent sur l’immigration !

L’IMMIGRATION, UN SUJET À PART ENTIÈRE

L’immigration est un sujet de plus en plus central au Canada, mais encore mécompris. Il fait pour cette raison l’objet de nombreuses spéculations. De par sa complexité, les connaissances en matière d’immigration sont encore relativement limitées, ou fausses. 

Pourtant, l’immigration est une thématique incontournable dans l’économie nationale. Réputé comme étant le « pays de la réinstallation », le Canada attire un nombre d’immigrants croissant depuis plusieurs années.

Les immigrants représentent aujourd’hui plus de 25% de la population canadienne. Ils contribuent largement à la croissance économique et démographique du pays. En particulier, l’immigration est une solution  fréquemment considérée pour pallier le manque de main-d’œuvre.

Les clichés et a priori sont nombreux quand il s’agit d’immigration et peuvent mener à des discriminations.  Ils sont enracinés dans les esprits et demandent à être défaits.

Ces clichés concernent d’ailleurs aussi bien les citoyens Canadiens et résidents permanents que les ressortissants étrangers. Retrouvez-ici 5 clichés courants en matière d’immigration.

#1 : LA MAJORITÉ DES IMMIGRANTS CHOISISSENT DE S’INSTALLER AU QUÉBEC

Parmi les 10 provinces et 3 territoires qui composent le territoire canadien, le Québec est connu comme étant la province la plus prisée par les travailleurs étrangers.

La Belle-Province est en effet une région attractive pour de nombreux ressortissants, grâce à son dynamisme et sa qualité de vie. Son succès est également lié à la francophonie très présente dans cette province.

Pourtant, le Québec accueille en réalité un nombre d’immigrants proportionnellement inférieur à son poids dans le territoire canadien. Alors que la province québécoise représente 22% du Canada, elle accueille chaque année un peu plus de 15% des immigrants. L’Ontario, en comparaison, accueille environ 40% des immigrants au Canada.

Cette fausse idée s’explique notamment par le fait que La Belle Province déploie des efforts importants de promotion pour attirer des immigrants francophones. Toutefois, n’oublions pas que le Canada est un pays bilingue. La proportion d’anglophones du monde entier qui s’y installent est bien supérieure à celle des francophones !

Dès lors que l’on s’intéresse à l’immigration anglophone, le Québec apparait loin derrière les provinces de l’Ontario ou de la Colombie-Britannique par exemple.

#2 : IL EST FACILE DE S’INSTALLER AU CANADA EN RAISON DE LA PÉNURIE DE MAIN-D'ŒUVRE

Si l’immigration est l’une des solutions privilégiées pour pallier les besoins de main-d’œuvre des entreprises canadiennes, cela ne signifie pas que tout ressortissant peut s’installer au Canada sans démarches préalables.

La pénurie de main-d’œuvre est bien réelle, mais n’agit pas pour autant comme une raison permettant aux candidats à l’immigration de s’affranchir des règles en la matière.

Il existe une pluralité de programmes d’immigration qui permettent aux travailleurs étrangers de venir travailler au Canada. Les démarches restent cependant complexes et certains critères exigeants.

Selon le profil, le programme et la province visée, les autorités examinent le parcours d’un candidat, en fonction de critères bien précis. Notamment : âge, expérience professionnelle, parcours scolaire, diplômes, niveau de langue en anglais et / ou en français.

Elles privilégient par ailleurs certaines professions, en en facilitant les démarches. 

Il s’agit surtout des professions les plus en demande au Canada, comme les métiers spécialisés. Ces professions peuvent alors bénéficier de programmes spécifiques.

#3 : L’IMMIGRATION EST UNE SOLUTION POUR INVERSER LE PHÉNOMÈNE DE VIEILLISSEMENT DÉMOGRAPHIQUE

La pénurie de main-d’œuvre qui touche le Canada depuis longtemps déjà est un phénomène structurel, en partie lié au vieillissement de la population canadienne.

Les personnes âgées de plus de 65 ans – génération des « baby-boomers » représentent aujourd’hui un peu moins de 25% de la population canadienne. La population en âge de travailler étant insuffisante, l’immigration permet de combler en partie le manque de travailleurs.

Mais pour que l’immigration comble totalement le manque de travailleurs au Canada, celle-ci devrait être bien plus importante qu’elle ne l’est aujourd’hui. Cela poserait des questions en termes de poids démographique, d’intégration des immigrants et de capacité d’accueil.

De nombreux experts considèrent ce cercle comme un cycle sans fin : les travailleurs étrangers permettent de combler dans un premier temps le manque de main-d’œuvre, mais participent en même temps à la création de nouveaux emplois en soutenant l’activité économique.

Le vieillissement démographique est donc un phénomène bien réel que l’immigration peine à ralentir.

#4 : LES IMMIGRANTS DIMINUENT LA MAÎTRISE DU FRANÇAIS AU QUÉBEC

Le français est la langue officielle du Québec, à laquelle le gouvernement et les Québécois sont très attachés pour des raisons historiques et culturelles.

L’une des craintes relatives à l’immigration est la perte progressive de la francophonie dans la province, en raison d’une exigence de niveau de français trop faible pour les immigrants qui s’installent dans la Belle-Province.

Le gouvernement a récemment renforcé les exigences de niveau de français pour accéder à la résidence permanente. Il encourage aussi les mesures pour améliorer le niveau des immigrants ne parlant pas couramment le français.  

Nombreux sont ceux considérant que les immigrants n’ayant pas la langue française comme langue maternelle ne sont pas francophones.

En réalité, si l’on considère l’aptitude à tenir des conversations et travailler en français, cette crainte n’est pas totalement justifiée.

Plus de 80% des personnes étrangères qui se sont installées au Québec sont en pleine capacité de travailler, converser et simplement vivre en français.

Rappelons également que la maîtrise du français est l’un des critères essentiels pour obtenir le statut de résident permanent via les programmes du Québec. Employeurs comme candidats déploient chaque année d’importants efforts de francisation, permettant sans difficulté la préservation de la langue de Molière.

#5 : LES TRAVAILLEURS ÉTRANGERS « VOLENT » LES EMPLOIS DES CANADIENS

Comme dans beaucoup de pays où l’immigration est importante, les canadiens accusent souvent les immigrants de prendre leurs emplois. Ils viennent s’installer pour travailler, et souvent en famille. 

En réalité, c’est plutôt l’effet inverse.

Rappelons que si l’immigration est si importante au Canada, c’est justement en partie en raison de la pénurie de main-d’œuvre.

C’est un fait aujourd’hui, beaucoup de postes sont encore à pourvoir dans le pays. Rien qu’au Québec, ce nombre s’élève actuellement à 200 000.

Les entreprises canadiennes qui souhaitent embaucher un travailleur étranger doivent d’ailleurs soumettre – sauf exceptions – une demande d’EIMT. Elles doivent notamment prouver qu’elles ne parviennent pas à pourvoir leur poste localement.

En s’installant au Canada, les immigrants créent de l’emploi. Ces derniers consomment, font vivre le marché du logement… en somme, ils contribuent à la vie et la croissance économique du pays, ce qui crée de l’activité, et donc de nouveaux emplois.  

L’immigration est un sujet vaste et complexe, en même temps très actuel au Canada. Elle est par conséquent l’objet de nombreux clichés. Fort heureusement, ceux-ci s’atténuent davantage au fil des ans.

Ces derniers viennent surtout d’une méconnaissance du sujet. Ils disparaissent souvent dès lors qu’un individu est confronté de près ou de loin à l’immigration.

CONSULTEZ LES OFFRES D'EMPLOI

CHEF D’ÉQUIPE MAINTENANCE

FAITS SAILLANTS DU POSTE Opportunité au sein du leader Européen de l’infonuagique Garant de la continuité de service aux clients Accompagnement dans les démarches d’immigration VOTRE MISSION Vous voulez contribuer à

Voir l'offre d'emploi >
DÉVELOPPEUR JAVA

FAITS SAILLANTS DU POSTE Prise en charge de vos démarches d’immigration Locaux dans le centre-ville de Montréal Formations et montée en compétences LE PROJET Cette filiale québécoise d’un cabinet de

Voir l'offre d'emploi >

plus
d'articles

Verified by MonsterInsights