Les 10 professions les plus demandées au Québec

ali-tawfiq-0ahqRV1sJJ4-unsplash
Le Québec est confronté à une pénurie de main-d'œuvre, similaire à celle observée dans le reste du Canada. La province fait face à un manque de travailleurs dans plusieurs secteurs clés de son économie, ce qui crée des défis pour les employeurs et limite la croissance économique. Voici un aperçu des 10 professions les plus demandées au Québec.

2 943 demandes d’EIMT pour cette CNP* ont été approuvées au Québec en 2022.

On y retrouve des métiers dans la manutention et la transformation des aliments.

Un exemple :

Emballeur de viande : rémunération brute moyenne de 27 000 $ par année

Missions diverses : Placer correctement les commandes dans le magasin, le réfrigérateur, le congélateur ou tout autre endroit assigné pour l’entreposage en faisant la rotation. Emballer, peser, étiqueter et mettre en tablette, selon les règles du département, les viandes, poissons et autres produits vendus par le département.

Requis : Il faut parfois quelques années d’études secondaires ou un peu d’expérience dans le métier visé pour répondre aux exigences de la CNP.

* La CNP – Classification Nationale des Professions – permet de catégoriser l’ensemble des professions selon leurs caractéristiques communes. On retrouve ainsi plusieurs professions au sein d’un même code CNP. En matière d’immigration, les codes CNP sont également utilisés pour déterminer si un poste est considéré comme qualifié ou non. Ou encore pour déterminer l’éligibilité à certains programmes d’immigration.

1 812 demandes d’EIMT pour cette CNP ont été approuvées au Québec en 2022.

On y retrouve des métiers de la restauration et de l’hôtellerie.

Un exemple :

Cuisinier à la chaîne : rémunération brute moyenne de 37 000 $ par année

Missions diverses : Effectuer sous supervision, la préparation, l’assemblage, la distribution de divers mets en vue de leur consommation ou de leur vente au détail.

Requis : Il faut justifier d’un diplôme d’études secondaires et/ou avoir suivi un programme d’apprentissage de trois ans pour cuisiniers. Avoir suivi un cours de niveau collégial, ou autre, en cuisine peut également permettre de répondre aux exigences de la CNP. Plusieurs années d’expérience comme cuisinier en restauration peuvent également constituer un critère d’éligibilité à la CNP.

1 757 demandes d’EIMT pour cette CNP ont été approuvées au Québec en 2022.

On y retrouve des métiers autour de l’aménagement paysager.

Un exemple :

Coupeur d’herbe : rémunération brute moyenne de 35 000 $ par année

Missions diverses comme : Participer à l’aménagement des espaces verts, désherber, tailler et élaguer les arbres et les plantes, tondre le gazon…

Requis : Il faut parfois quelques années d’études secondaires pour répondre aux exigences de la CNP. Selon la province d’exercice, un permis provincial pour l’application d’engrais chimiques, de fongicides, d’insecticides et de pesticides peut être requis.

1 717 demandes d’EIMT pour cette CNP ont été approuvées au Québec en 2022.

On y retrouve des métiers autour de la soudure dans divers corps d’activité.

Un exemple :

Technicien en soudures aéronautiques : rémunération brute moyenne de 60 000 $ par année

Missions diverses comme : Lire et interpréter les plans ou les spécifications techniques de soudage, utiliser des appareils manuels ou semi-automatiques, réparer les pièces usées de produits métalliques en y soudant des couches supplémentaires…

Requis : Il faut justifier d’un diplôme d’études secondaires et/ou avoir suivi un programme d’apprentissage de trois ans pour répondre aux exigences de la CNP. Alternativement, plus de trois ans d’expérience dans le métier ou une formation spécialisée en soudure.

1287 demandes d’EIMT pour cette CNP ont été approuvées au Québec en 2022.

On y retrouve l’ensemble des métiers en lien avec la programmation et le développement informatique.

Un exemple :

Développeur/développeuse de logiciels : rémunération brute moyenne de 80 000 $ par année

Missions diverses comme : Concevoir des logiciels informatiques qui répondent aux besoins du grand public ou d’entreprises, en utilisant des outils informatiques.

Requis : Il convient de justifier d’un diplôme de premier cycle en informatique, ou dans une autre discipline comportant une formation pertinente en programmation.  Un diplôme d’études collégiales en informatique peut également permettre de répondre aux exigences de la CNP. Alternativement, une spécialisation en programmation d’applications scientifiques et en ingénierie, ou une expérience professionnelle pertinente.

1 260 postes demandes d’EIMT pour cette CNP ont été approuvées au Québec en 2022.

On y retrouve des métiers divers dans le secteur informatique, à l’exclusion des métiers en lien avec la programmation et le développement.

Un exemple :

Analyste en sécurité informatique : rémunération brute moyenne de 95 000 $ par année

Missions diverses comme : Déterminer et documenter les besoins des clients, évaluer les risques liés à la sécurité physique et technique des données, des logiciels et du matériel informatique; et élaborer des politiques, des procédures et des plans de secours afin de minimiser les effets d’une brèche dans la sécurité informatique.

Requis : Il faut justifier d’un diplôme de premier cycle en informatique, en génie informatique, en génie logiciel, en administration des affaires ou dans une discipline connexe. Alternativement, un diplôme d’études collégiales en informatique. Il faut également justifier d’une expérience professionnelle dans le métier visé.

1 140 demandes d’EIMT pour cette CNP ont été approuvées au Québec en 2022.

On y retrouve des métiers dans le secteur de la restauration, qui peuvent être exercés dans plusieurs domaines (restauration pure, santé, traiteur…).

Un exemple :

Surveillant des services alimentaires d’un hôpital : rémunération brute moyenne autour de 48 000 $ par année

Missions diverses comme : Superviser, diriger et coordonner les activités des travailleurs qui préparent, répartissent et servent des aliments…

Requis : Il faut habituellement un diplôme d’études secondaires et un diplôme d’études collégiales en gestion des services alimentaires, en gestion hôtelière ou de restaurant, ou dans une discipline connexe. Alternativement, plusieurs années d’expérience dans le métier visé.

972 demandes d’EIMT pour cette CNP ont été approuvées au Québec en 2022.

On y retrouve des métiers autour des machines-outils et du contrôle de celles-ci.

Un exemple :

Machiniste d’entretien : rémunération brute moyenne de 66 000 $ par année

Missions diverses comme : installer et assembler de la machinerie dans des centrales électriques, des usines et des chantiers de construction… En lisant des plans et en interprétant des spécifications techniques.

Requis : Il faut au moins un diplôme d’études secondaires et avoir suivi un programme d’apprentissage de quatre ans pour répondre aux exigences de la CNP. Alternativement, plus de quatre ans d’expérience dans le métier visé.

909 demandes d’EIMT pour cette CNP ont été approuvées au Québec en 2022.

On y retrouve des métiers dans le domaine de la santé, et de l’accompagnement social.

Un exemple :

Préposé aux soins infirmiers : rémunération brute moyenne de 42 000 $ par année

Missions diverses comme : Donner des soins de base aux patients. Assurer une présence auprès d’eux et leur offrir une assistance physique en vue de contribuer à leur rétablissement ou de les aider à maintenir leur état de santé.

Requis : Il faut avoir suivi au moins quelques années d’études secondaires ou un programme d’études d’aide-infirmier ou d’aide-soignant en milieu collégial. Avoir suivi une formation pratique supervisée est également habituellement exigé.

835 demandes d’EIMT pour cette CNP ont été approuvées au Québec en 2022.

On y retrouve des métiers artistiques autour de la création graphique et visuel.

Un exemple :

Dessinateur publicitaire : rémunération brute moyenne de 58 000 $ par année

Missions diverses comme : Concevoir et produire du matériel graphique et visuel pour communiquer efficacement des renseignements pour des imprimés, de la publicité, des films, des emballages, des affiches…

Requis : Il faut un diplôme d’études universitaires en arts visuels, avec spécialisation en design graphique, en art publicitaire, en communication graphique ou en bande dessinée, ou encore un diplôme d’études collégiales en arts graphiques. Il faut également de l’expérience dans le métier visé.

La situation de main-d’œuvre au Québec

Plusieurs facteurs contribuent à cette situation de problème de main-d’œuvre.

Tout d’abord, le vieillissement de la population au Québec a entraîné un départ massif à la retraite des travailleurs expérimentés, ce qui a créé un déficit de compétences dans de nombreux domaines. De plus, le faible taux de natalité et la diminution de l’immigration dans certaines catégories de travailleurs qualifiés ont également réduit le bassin de main-d’œuvre disponible.

Les secteurs qui sont particulièrement touchés par la pénurie de main-d’œuvre au Québec comprennent la santé, l’éducation, la construction, l’informatique, l’hôtellerie et la restauration. Les entreprises ont du mal à pourvoir leurs postes vacants, ce qui limite leur capacité à répondre à la demande et à soutenir leur croissance.

Le gouvernement du Québec a mis en place plusieurs mesures pour faire face à cette pénurie de main-d’œuvre. Il a simplifié les procédures d’immigration pour attirer davantage de travailleurs qualifiés et a lancé des programmes visant à améliorer la formation et la reconversion professionnelle des résidents québécois.

Malgré ces efforts, la pénurie de main-d’œuvre demeure un défi au Québec. Les autorités continuent de travailler en collaboration avec les employeurs, les organisations et les établissements d’enseignement pour développer des solutions durables. Cela inclut des initiatives visant à améliorer l’adéquation entre la formation offerte et les besoins du marché du travail, ainsi que des programmes de sensibilisation pour encourager les jeunes à choisir des carrières dans les secteurs en demande.

Le processus simplifié : un avantage dans votre recherche d’emploi

Vous exercez l’un de ces métiers ?

Vous pourriez peut-être bénéficier de démarches facilitantes pour l’obtention d’un permis de travail ! Un argument qui nécessite d’être mis en avant dans le cadre de votre recherche d’emploi au Québec.

CONSULTEZ LES OFFRES D'EMPLOI

plus
d'articles

Verified by MonsterInsights